Des fesses bien entrainées

Spot sur les muscles fessiers

Dans les médias, on tombe toujours sur des articles relatant la perfection des fesses des personnes célèbres. Delà s'est développée l'image idéale des fesses craquantes et volumineuses qui est perçue par beaucoup de personnes comme étant l'objectif à atteindre. Comment obtient-on des fesses craquantes?

Par des fesses «craquantes», on entend généralement une musculature des fesses bien formées resp. volumineuses qui en association avec le fin tissu adipeux sous-cutané uniforme (c.-à-d. une teneur en graisse à la fois faible et uniforme) permet d'obtenir une apparence de «fermeté». Une musculature volumineuse des fesses est obtenue par l'augmentation de la masse musculaire correspondante. Afin d'accroître cette masse musculaire, il faut un entrainement optimal adapté. Il faut toutefois mentionner que la masse musculaire de départ ainsi que l'augmentation de la masse musculaire par entrainement dépend fortement des conditions génétiques individuelles.

En avant les muscles fessiers!

Quels sont les exercices de musculation appropriés afin d'augmenter la masse musculaire des fesses? Partant des fonctions des muscles, on peut se baser sur des exercices au cours desquels la musculature souhaitée subit une stimulation constante. La fonction principale des grands muscles fessiers est l'étirement de la hanche. L'écartement des jambes (c.-à-d. l'adduction) représente par ailleurs le fonctionnement principal des muscles fessiers très petits. De bons exercices pour augmenter la masse musculaire des grands muscles fessiers sont principalement la «station presse jambe» et la «flexion du genou». Comme pour ces exercices toutefois, non seulement le grand muscle fessier mais également les muscles ischio-jambiers et d'autres muscles auxiliaires sont activés, une stimulation souhaitée des muscles fessiers peut plus ou moins disparaître. Lors de tels exercices centrés sur des articulations multiples, le muscle qui fatigue en premier (et qui entraine l'arrêt de l'exercice) ressent en effet la stimulation souhaitée. Les autres muscles sont dès lors peu sollicités. Si dans votre cas lors des exercices mentionnés, les muscles ischio-jambiers commencent à «brûler» en premier et que vous deviez ensuite arrêter l'exercice, les muscles fessiers ne sont pas sollicités de manière optimale ou voir même de manière insuffisante. Ceci peut être un motif pour l'absence d'un effet d'entrainement. Dans ces cas, il peut être préférable de solliciter le grand muscle fessier avant le presse jambe de manière isolée avec des exercices articulaires (par ex. E4). Lors d'une exécution correcte de ces exercices, la stimulation des muscles fessiers est garantie. Pour l'entrainement des muscles fessiers très petits, l'exercice E1 est plus approprié.

Vos muscles fessiers «brûlent»? C'est bien!
On prétend souvent qu'il y aurait des exercices basiques «en or», resp. absolument incontournables pour obtenir des fesses «craquantes» souhaitées. Pour de telles affirmations, il n'existe toutefois aucun fondement scientifique. En principe, il n'y a pas d'exercices qui soient considérés comme étant LE MEILLEUR pour toutes les personnes. Comme décrit ci-dessus, l'étirement de la hanche est l'exercice principal pour les grands muscles fessiers. Les exercices qui entrainent le mieux cette fonction dépendent de vos conditions anatomiques préalables, de vos capacités de motorisation et de la mobilité de vos articulations et des aspects sécuritaires, etc. Comme vous ne pouvez pas connaître et/ou contrôler ces facteurs, il est recommandé d'un point de vue pratique de choisir ces exercices d'étirement de la hanche en fonction des muscles cibles appropriés pour l'entrainement (c.-à-d. que l'on doit ressentir une sensation de brûlure des muscles, au sens positif du terme).

Fléchissement et étirement: un juste équilibre
Lors de l'entrainement des muscles fessiers, il ne faudrait pas oublier leur pendant. Lors de la station debout, la légère antéversion du bassin (env. 12 degrés) est naturelle. Les muscles lors de l'étirement de la hanche et du pli du bassin doivent être entrainés de manière équilibrée pour maintenir cette position naturelle. En raison de la position assise d'une grande partie de la population, un déséquilibre peut s'installer entre les muscles d'étirement de la hanche et ceux du pli du bassin. Ces derniers sont souvent plus petits. De plus, ils sont rarement solliciter dans toute l'amplitude du mouvement. Ces deux points peuvent entrainer un raccourcissement fonctionnel des muscles du pli du bassin. D'autre part, les muscles du pli du bassin sont très rarement sollicités au quotidien, ce qui peut provoquer un sous-développement de ceux-ci. Afin de prévenir le déséquilibre entre extenseur et fléchisseur ou de le traiter, vous devriez renforcer les muscles fléchisseurs pendant l'entrainement des muscles lors de l'amplitude de votre mouvement pour que celle-ci soit la plus complète possible. L'exercice E3 ou le fléchissement de la hanche sur l'appareil d'entrainement Multi-Hip est parfaitement adapté dans ce cas.

 

Vos experts en musculature de MYOFABRIC AG