FitFact : les exercices préférés du lapin de Pâques

Pâques est la reine des fêtes : si tout le monde est capable de naître, rares sont ceux qui peuvent ressusciter ! Voilà pourquoi nous consacrons ce FitFact au lapin de Pâques et au plan d’entraînement compact qu’il s’est fait composer chez nous, en salle de sport.

Même s’il ne travaille que cinq jours par an, ou peut-être justement pour cette raison, il lui faut un entraînement super efficace. En effet, le lapin de Pâques doit être à la hauteur pendant cette période pour cacher des œufs de Pâques dans tous les jardins et tous les logements. Bien sûr, sautiller sans cesse sollicite énormément les jambes et demande de l’endurance, mais même le meilleur des lapins Duracell a besoin d’un entraînement ciblé !

1) Les «box jumps» pour la détente verticale et l’explosivité

Pour pouvoir se rendre dans toutes les cachettes le dimanche de Pâques, le lapin de Pâques a besoin d’explosivité et de vitesse au niveau de ses pattes arrière. Car il doit foncer en un temps record de part et d’autre, s’arrêter, cacher des œufs, remettre son sac à dos, repartir en courant et ainsi de suite ! Pour entraîner son explosivité, le lapin de Pâques est prêt à presque tous les exercices 😉. En tout cas, les box jumps font partie de ses exercices préférés, parce qu’ils se déclinent à loisir et sollicitent différents groupes musculaires et séquences de mouvement. Si tu veux imiter le lapin de Pâques, tu peux aussi faire des bunny hops.

Image : unsplash.com

2) Les squats avec haltères

Pour cacher des œufs, il faut savoir les déposer avec précaution. Si tu as déjà aidé quelqu’un à déménager, tu sais qu’on se fait vite mal au dos en posant délicatement des objets fragiles 😉. Pour notre lapin, Pâques n’est rien d’autre qu’un grand déménagement d’œufs dans des nids de Pâques. Voilà pourquoi le lapin mise sur les squats avec des haltères, car la flexion des genoux renforce le tronc et les jambes. Avec une telle dextérité, aucun œuf de Pâques ne se cassera, et tu pourras aller à leur recherche après le savoureux brunch pascal (bonne chance ! ).

Image : canva.com

3) La course navette avec stop and go

Lors d’un test sportif, au service militaire ou au club de sport, chacun.e d’entre nous a déjà fait l’expérience de la fameuse et terrifiante course navette. Elle consiste à faire des allers-retours en courant en ligne droite au rythme de signaux sonores. Les bips accélèrent progressivement et les participant.es à la course navette suivent le rythme jusqu’à ce que la dernière personne ait perdu « contre le bip ». Ce qui est le summum du test d’endurance pour les humains est le pain quotidien (ou la carotte quotidienne) du lapin de Pâques 😉. C’est lui qui a inventé le stop and go, et il est capable de tenir une course navette pendant plusieurs jours.

Image : pexels.com

Prends garde au festin de Pâques – tu risques de trop manger et de voir ton estomac se rebeller. Car il vaut mieux éviter certains bruits et certaines situations embarrassantes en salle de sport. La prochaine fois, nous te donnerons des conseils pour éviter, dissimuler ou cacher avec élégance les moments gênants.